Miss Ga.'s book Le site internet de Gaëlle Cloarec journaliste pigiste

Do not send email to this address: enne_nyoiseau@inria.fr
Do not send email to this address
Do not send email to this address: o_omecourt@inria.fr
Do not send email to this address

Articles parus dans la presse écrite :

X
Saluez les Mousquetaires du Roi !

Voilà du théâtre de rue qui n’a pas peur du texte ! La compagnie suisse Les batteurs de pavés porte bien son nom, elle entraîne son public dans un parcours long (très long : 6h de spectacle !) sur les traces redoutables des Trois Mousquetaires. Adapter ce chef d’oeuvre de la littérature française n’est qu’une performance de plus pour ces audacieux, qui s’attaquent aussi à Germinal, au Cid ou à Cyrano de Bergerac… La mise en scène de Manu Moser maintient en haleine même ceux qui connaissent par coeur l’intrigue, chaque comédien rend honneur aux multiples personnages qu’il interprète, les -vraies- épées font des étincelles à la grande fascination des enfants, et le souffle épique de la cavalcade trouve sa place dans nos décors contemporains, par la grâce de la fiction.

Très drôle, le spectacle est parsemé de brillantes démonstrations de matérialisme historique, délivrées par un Cardinal de Richelieu en chemise… rouge : les Mousquetaires s’opposent à lui, bien décidé à mettre en place une monarchie absolue de droit divin, ce qui en ferait -presque- des révolutionnaires !

Le format hors normes de l’aventure, qui entraîne les spectateurs de place en place, à travers ruelles et parcs publics, convient on ne peut mieux à ce récit publié à l’origine sous forme de roman feuilleton. Et si l’on n’entend jamais la célèbre formule «Tous pour un, un pour tous», c’est que dans le texte de 1844 elle n’a aucunement l’importance prise par la suite, lors de ses diverses adaptations. On sent d’ailleurs que Les batteurs de pavé ont effectué un travail considérable de préparation : chacun des huit artistes maîtrise sur le bout des doigts le livre, bien sûr, mais aussi le contexte historique de l’intrigue et celui de sa parution. Bravo !

Mention spéciale à Laurent Baier : il incarne un Louis XIII hystérique en diable, tirant vers l’empereur fou à la romaine (on l’imagine bien mettant le feu au Louvre, sur un caprice). Probablement très différent du personnage réel, mais comme l’aurait dit Alexandre Dumas lui-même, quitte à violer l’Histoire, autant lui faire de beaux enfants !

GAËLLE CLOAREC
Octobre 2015

La représentation des Trois Mousquetaires programmée par le PôleJeunePublic le 17 octobre, au Revest-Les-Eaux et à La Valette, était la dernière de la saison 2015 pour les Batteurs de Pavés, qui vont fourbir leur attirail et repartiront de plus belle aux temps chauds.

Gaëlle Cloarec
La provence : 100 métiers qui recrutent en Provence :
Lettre de l'Université de la Méditerranée :
Gaëlle Cloarec, journaliste pigiste sur Marseille